tex-tuts

Unnamed repository; edit this file 'description' to name the repository.
Log | Files | Refs

commit fcc1ec3e3232a2e3c58f186796d0372c5e394d2c
Author: Benjamin Chausse <benjamin@chausse.xyz>
Date:   Mon, 22 Jun 2020 16:07:04 -0400

Initial Commit

Diffstat:
Aimage.png | 0
Amain.pdf | 0
Amain.tex | 339+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
3 files changed, 339 insertions(+), 0 deletions(-)

diff --git a/image.png b/image.png Binary files differ. diff --git a/main.pdf b/main.pdf Binary files differ. diff --git a/main.tex b/main.tex @@ -0,0 +1,339 @@ +\documentclass[a4paper, 10pt]{article} + +%==============================================================================% +%-------------------------------- Intro -------------------------------% +%==============================================================================% + +% Tout document LateX commence par la commande "documentclass". Elle spécifie à +% LaTeX le type de document que tu essaie de produire. Dans notre cas (et dans +% 90% des cas), on produis un article. Nous avons ausi spécifié que nous +% voulons un grosseur d'écriture de 11 points. + + +%==============================================================================% +%------------------------- Structure Générale -------------------------# +%==============================================================================% + +% Un document LaTeX est composé de deux grandes parties: +% - Le préambule +% - Le document + +% Préambule: +% Cette section contient tout ce qui n'apparait pas directement dans le +% document. C'est ici par exemple que tu spécifie des informations comme le +% titre et l'auteur. Tu veux mettre en place un racourcis qui t'évite de +% réécrire des longs mots? Tu le mets ici. Tu veux changer l'apparence globale +% des sections de ton document, tu le configure ici. Tu veux utiliser divers +% sous-programmes (appelé librairies) pour ajouter à ton document (comme par +% exemple insérer des images)? C'est aussi ici. C'est utile d'organiser cette +% section en placant les informations cruciales sur ton document (titre, auteur, +% etc...) au tout début, suivit des sous-programmes que tu installes puis mettre +% tout le reste ensuite. + +% Document: +% C'est ici que tu formatte écris ton texte. + + +%==============================================================================% +%------------------------------- La Base ------------------------------% +%==============================================================================% + +% LateX fonctionne avec des commandes, celles-ci sont délimitées par le "\". +% Il existe différents types de commandes: +% - Les commandes en-ligne SANS arguments +% - Les commandes en-ligne AVEC arguments +% - Les commandes en blocs +% - Les commentaires +% Si tu désire absolument écrire le charactère "\" dans ton document, tu dois +% utiliser la commande "\textbackslash" + +% Commandes en-ligne SANS arguments: + +% Ce sont des commandes qui n'ont besoin d'aucune information pour fonctionner. +% Quelques exemples sont: today (écris la date d'aujourd'hui), maketitle (Génère +% la page de présentation), newpage (crée une nouvelle page) et tableofcontents +% (génère la table des matières). Leur structure va comme suit: +% \commande +% Donc avec la même logique, les commandes précédentes seraient: +% \today +% \maketitle +% \newpage +% \tableofcontents + +% Commandes en-ligne AVEC arguments: +% Certaines commandes ont besoin d'informations pour fonctionner. Notament, +% comment LaTeX mettrait-il quelquechose en gras si tu ne lui dis pas oû +% commencer et oû arrêter? D'autres commandes peuvent avoir des options en plus. +% LaTeX prends des données pour acquis. Mais si tu veux qu'il agisse +% différement, tu lui spécifie. La structure va comme suit: +% \commande[option]{argument} +% Voici quelques exemples de commandes sans options: +% \textbf{Texte en gras} +% \textit{Texte en italiques} +% \cite{code_pour_une_citation} +% \ref{code_pour_une_figure} +% Voici un exemple d'une commande avec options; Celle-ci inclue une image dans +% ton document: +% \includegraphics[width=5cm, angle=45]{chemin/vers/image.png} +% Il serait tout à fait correct d'écrire la dernière commande sans options: +% \includegraphics{chemin/vers/image.png} +% Alors, l'image serait intégré dans sa résolution initiale. Les options +% permettent de spécifier certains paramètres d'une commande. Ici, la commande +% avec options spécifie une orientation de 45 degrés (angle=45) et une largeur +% de 3cm (width=3cm). + +% Les Commentaires: +% Comme tu le vois, j'écris beaucoup de texte ici qui ne semble pas être lu par +% LaTeX. Tout ce qui suit le symbole "%" dans un doument est ignoré par LaTeX. +% Pour écrire le sybole "%" dans ton document, tu dois le précéder d'un "\" +% comme si c'était une commande. + + +%==============================================================================% +%---------------------------- Informations ----------------------------% +%==============================================================================% + +\title{Une Introduction à \LaTeX} +\author{Benjamin Chausse} +\date{\today} + + +%==============================================================================% +%------------------------------ Packages ------------------------------% +%==============================================================================% + +\usepackage{graphicx} % Pour insérer des images +\usepackage{float} % Pour facilement positionner des images +\usepackage[french]{babel} % Pour un formatage en français +\usepackage[hidelinks]{hyperref} % Pour pouvoir clicker des éléments +\usepackage{xcolor} % Pour utiliser des couleurs +\usepackage{amsmath} % Pour des équations mathématiques + + +%==============================================================================% +%------------------------------- Autres -------------------------------% +%==============================================================================% + +% Préférence pour afficher du code (Ne t'en fais pas pour le tutoriel) +\definecolor{codebackground}{HTML}{DFDFED} +\newcommand{\command}[1]{ + \colorbox{codebackground}{\scriptsize{\textbackslash}\texttt{#1}} +} + +%==============================================================================% +%------------------------- Début du document --------------------------% +%==============================================================================% + +\begin{document} + +% Créons une page de présentation: +\maketitle + +% Ajoutons un résumé à la première page: +\abstract{ +Comment utiliser \LaTeX? Ce document expliquera les bases nécessaire à une +utilisation rudimentaire de ce programme aux possibilités sans fin. +Son code source est très commenté. Il est préférable de le consulter en tandem +avec ce pdf pour maximiser sa compréhension. +} + +% On veut commencer la table des matières sur une nouvelle page: +\newpage + +% Créons une table des matières: +\tableofcontents + +% On veut avoir le reste du document sur une nouvelle page: +\newpage + +% Créons la première section de notre document: +\section{Formattage de base} +Avant de se lancer dans les fonctions plus complexes de \LaTeX, il faut +comprendre la base. Je vai commencer par expliquer la commande +\command{command} pour éviter toute confusion. C'est une commande que j'ai créé +(dans la section "Autre" du préambule) afin de me faciliter la tâche dans ce +document. Elle sert à formatter le look de certaines des commandes qui +apparaissent textuellement dans le pdf afin qu'elle soit surlignées et qu'elles +aient une typographie différente (comme du code). + +Bon, maintenant à l'essentiel. Comme tu l'as vu, pour commencer un nouvelle +secion, tu utilise la commande \command{section}. Elle sont numérotés +automatiquement et sont automatiquement placées dans la table des matières. +Il est possible d'ajoutter deux dimensions supplémentaire aux document avec +les commandes \command{subsection} et \command{subsubsection} comme suit: + +\subsection{Ceci est une sous-section} +\subsubsection{Ceci est une sous-sous-section} + +Toutefois, il existe aussi des commandes pour formatter du texte à l'intérieur +d'un paragraphe. + +\subsection{Formatage dans un paragraphe} + +J'aimerais mentionner la commande \command{\textbackslash}. Celle-ci de +permet d'exécuter un retour à la ligne. Ceux-ci sont utile pour accentuer la +distance entre deux paragraphe. \\ + +Pour écrire du texte en gras, il est possible d'utiliser la commande +\command{textbf}. En voici \textbf{un exemple}. Il est aussi possible +d'écrire du texte en italique avec \command{textit} comme tu le +\textit{vois ici}. Il peut aussi être intéressant d'avoir des listes numérotés +dans un document. Cela peut être fait avec les balises +\command{begin\{enumerate\}} et \command{end\{enumerate\}}: + +\begin{enumerate} + \item Premier éléments + \item Chaque élément commence par \command{item} + \item Troisième élément + \item Cela permet d'avoir des + éléments qui s'étalent + sur plusieures lignes comme ici. + \item Ciquième élément \\ +\end{enumerate} + +Les listes non-numérotées sont assez similaires. On n'a qu'à remplacer +"enumerate" par "itemize" puis le tour est joué: + +\begin{itemize} + \item Premier éléments + \item Deuxième élément + \item Troisième élément \\ +\end{itemize} + +Une dernière commande assez importante à mon avis est celle qui permet de +centrer certains éléments. Tu le fais avec les balises \command{begin\{center\}} +et \command{end\{center\}} + +\begin{center} +Prends cette phrase comme exemple. +\end{center} + +Cela sera surtout utile pour des équations, des tableaux, et des figures +mais je te la montre maintenant puique cela me semble le plus opportun. + +\subsection{Les équations} + +Les équations sont une partie extrêmement utile de \LaTeX. +Elle sont facilement modifiable et ne demandent pas de chercher des symbole +dans des menus comme dans word. Si tu désires écrire une équations +au beau milieu d'un paragraphe, comme par exemple $E=mc^2$, tu peux le faire +à en entourant ton équation de deux "\$" (vois les comme des parenthèses). + +\subsubsection{Les équations simples} +Parfois tu peux vouloir donner à une équation un peux plus d'inportance. +Alors, tu peux la mettre dans la banière \command{begin\{equation\}}, +\command{end\{equation\}}. Elle sera alors sortie du paragraphe et indexée +à l'aide d'un numéro entre parenthèses (à droite). Par exemple: + +\begin{equation} + F = \dfrac{ G m_1 m_2 }{ R^2 } +\end{equation} + +L'avantage que tu retires de procédér comme cela est que tu pourra +plus tard faire référence à ton ton équation et même lui donner un +titre (Nous en parlerons dans les "floats"). Par exemple: + +\subsubsection{Les équations en chaines} +Parfois, tu veux développer ton raisonnement mathématiques sur plusieures +lignes. À ce moment, il existe une autre façon assez élégante avec \LaTeX +de présenter le tout. Voici un exemple: + +\begin{align} + f(x) &= \int{42x^2 } dx \\ + f(x) &= 42\int{x^2 } dx \\ + f(x) &= 42 \cdot \dfrac{x^3}{3} + C +\end{align} + +Note comment tout les signes d'égalité sont alignés. En fait le symbole "\&" +devant le signe d'églité agit comme un séparateur pour une colonne dans un +tableau. Cela rend le tout beacoup plus esthétique quand tu as plusieurs +signes d'égalité sur la même ligne: + +\begin{align} + 4a &= 11b & -6c &= \dfrac{\pi}{2}d & 15e &= 9f \\ + 12a &= -17b & 24c &= \dfrac{5}{\pi}d & 22e &= -5f \\ + 6a &= -9b & 14c &= \pi d & \sqrt{e} &= \dfrac{1}{f} +\end{align} + +\subsubsection{Commandes utiles pour les équations} + +\subsubsection{Symboles grecs (fais attention aux majuscules)} + +\begin{itemize} + \item \command{Delta}: $\Delta$ + \item \command{delta}: $\delta$ + \item \command{Gamma}: $\Gamma$ + \item \command{gamma}: $\gamma$ + \item \command{theta}: $\theta$ + \item \command{pi} : $\pi$ +\end{itemize} + +\subsubsection{Outils mathématiques} + +\begin{itemize} + \item \command{a\textasciicircum\{exp\}}: + $a^{exp}$ + \item \command{a\textunderscore\{indice\}}: + $a_{indice}$ + \item \command{dfrac\{numerateur\}\{denominateur\}}: + $\dfrac{numerateur}{denominateur}$ + \item \command{sqrt\{racine\}}: + $\sqrt{racine}$ + \item \command{int\textunderscore\{min\}\textasciicircum\{max\}\{interieur\}}: + $\int_{min}^{max}{interieur}$ + \item \command{left( interieur \textbackslash right)}: + $\left(interieur\right)$ + \item \command{textrm\{texte normal\}}: + $\textrm{texte normal}$ +\end{itemize} + +\section{Les floats} + +Les floats sont un concept vraiment utile dans \LaTeX. Elles permettent de +regrouper ensemble certains éléments pour qu'ils aient environ la même +esthétique et soient faciles à répérer. + +\subsection{Les images (figures)} +Un des floats les plus facile à utiliser est la figure. Elle ne contient +qu'une image et son titre (qui est numéroté). Il est possible de faire +référence à une figure en utilisant la commande +\command{label\{\}} pour lui +donner un identifiant. Prends cet exemple: + +\begin{figure}[H] + \begin{center} + \caption{Une image quelconque} + \label{fig:xkcd} + \includegraphics[width=5cm]{image.png} + \end{center} +\end{figure} + +Ici j'ai inséré une images (qui est dans le même dossier que mon fichier +\LaTeX). Elle provient d'une bande dessinée sur internet nommée \textit{XKCD}. +Je lui ai donc donné la référence ``fig:xkcd'' ce qui m'informe, moi (pas +l'ordinateur), de deux chose: +\begin{enumerate} +\item + C'est une figure (d'où le préfixe fréquement utilisé ``fig'') +\item + Ce qui la rend unique est qu'elle vient de \textit{XKCD} + (bref, une information qui la rend unique, facile à citer). +\end{enumerate} +Pour utiliser la référence que je me suis donné, je peux utiliser la commande +\command{ref\{\}}. Ainsi, je peux écrire: + +\begin{center} +Comme on le voit dans la figure \ref{fig:xkcd}, les priorités de notre +société ne sont pas toujours les meilleurs\ldots +\end{center} + +Tu peux voir dans le fichier ``.tex'' original que le numéro un s'est +écrit automatiquement avec la commande \command{ref\{fig:xkcd\}}. Le numéro +s'ajuste automatiquement si le numéro de la figure change. + +\subsection{Les tableaux} + +\section{Les Citations} + + +\end{document}